Une stratégie digitale est le meilleur moyen d’assurer  la rentabilité de votre site web. Encore faut-il être capable d’en concevoir une. Pour cela, voici les 6 étapes incontournables pour construire une stratégie digitale qui assure votre performance et ainsi votre rentabilité en ligne.

 

Avant toute chose : gardez en tête votre objectif

Comme pour toute stratégie, un objectif doit être défini. La stratégie digitale sert obligatoirement l’objectif de croissance de la marque.

C’est pourquoi votre site web a été conçu dans un objectif précis.

  • Faire connaître la marque
  • Vendre les produits de la marque
  • Faire aimer, créer de l’engagement

 

1/ Auditez votre performance digitale

Soit, analysez votre site web, ses extensions sociales (compte Facebook, Twitter etc.), son influence, sous le prisme de la performance souhaitée.

En fonction de l’objectif défini, tous les éléments constitutifs de votre site web devront tendre vers cet objectif :

  • La navigation – l’entonnoir de conversion
  • L’ergonomie et l’usage – mobile friendly et paiement en ligne
  • Le design – charte graphique adaptée à votre secteur et à votre positionnement
  • Le contenu – Quel référencement souhaiter ? Mais aussi, que cherche ma cible sur le web ? Quelle est la valeur ajoutée de ma marque ?
  • L’interactivité – Comment amener l’internaute à rester plus longtemps sur mon site web et à contribuer au contenu de marque ou à son partage ?

 

Il en va de même pour la présence sociale de votre marque, et sa e-réputation qui dénote de son influence.

Ici aucun jugement de valeur, simplement une observation scrupuleuse de ce qui est. Une image précise et nette, à un instant de T, de votre performance en ligne.

 

2/ Comprenez votre marché

Soit, faites preuve d’empathie envers vos cibles et considérez vos concurrents.

Lorsque vous souhaitez être rentable en ligne, il faut avant tout être dans l’ouverture. Autrement, bien que le web soit une toile ouverte, votre site web finira dans un « système isolé », dans les 100 000ème pages de résultats où personne ne se rend.

Faites preuve d’empathie envers vos cibles !

Comprenez les temps forts, les « moments de vérité » de vos cibles. Car ces derniers se caractérisent en ligne par des recherches, des interactions sociales, des prises de position… Les identifier vous permettra de plus facilement vous positionner et de générer du trafic.

 

Examinez vos concurrents !

Prenez la température de votre marché en ligne. Quelles sont les pratiques les plus performantes ? Qu’il s’agisse de site web, de stratégie sociale, de référencement payant etc. Sachez identifier les pratiques qui génèrent :

  • Du trafic,
  • De la collecte de données qualifiées,
  • De la conversion, de l’internaute au client ou de l’internaute au prospect chaud.

Ensuite, ce qui nous plaît particulièrement, c’est aussi de considérer les best practices (meilleures pratiques) de secteur(s) autre(s). Certains marchés sont parfois cristallisés autour de quelques pratiques, alors que le web (et donc votre cible) est en ébullition face à de nouveaux usages. Il est bon de pouvoir s’interroger sur comment s’approprier ces nouvelles tendances afin d’apporter un nouveau confort de navigation, une meilleure expérience client. Ceci est important car cela contribue fortement à améliorer la durée moyenne d’une visite ainsi que votre différenciation en ligne.

 

3/ Posez votre diagnostic

Une fois cette fine étude de l’interne et de l’externe menée, les déséquilibres vous sauteront aux yeux.

Ici, il ne s’agit ni de jugement de valeur : « qui a bien fait, qui a mal fait », ni de culpabilisation : « nous avons déjà beaucoup investi et tout cela pour nous rendre compte que cela ne va pas ! »

Le web est un perpétuel sujet d’étude car il est en constante évolution. On ne cesse d’apprendre. Certes, certaines règles restent valables depuis des années maintenant mais elles s’enrichissent constamment. Se lancer sur le web, c’est accepter d’être dans une veille et un apprentissage constants.

Donc diagnostiquez sans avoir peur de froisser les égos et sans vous enliser dans un constat d’échec. Employez votre énergie de manière plus constructive. Diagnostiquez, purement et simplement !

4/ Reconsidérez vos objectifs

Il arrive parfois que les diagnostics nous amènent à reconsidérer les objectifs. Par exemple, vous voulez vendre mais personne ne vous connaît. Vous souhaitez fidéliser et créer de l’engagement mais l’expérience en ligne lors de l’achat ou après-vente reste à améliorer etc.

Bien que l’objectif final puisse rester le même (vendre ou créer de l’engagement), il apparaîtra clairement qu’il y a d’autres objectifs intermédiaires à atteindre avant d’y parvenir.

Et c’est précisément ainsi que vous allez commencer à construire votre stratégie.

 

5/ Construisez votre stratégie digitale

Une stratégie c’est tout d’abord une destination qui se concrétise par un objectif final. Passons le « clair, précis, atteignable » et tout ce qui va avec… Cela semble évident.

Sachez qu’une destination ne suffit pas pour construire une stratégie. Il faut définir un itinéraire. Les parcours et les étapes se traduisent par des moyens, des jalons et des objectifs intermédiaires.

Ces derniers doivent être définis dans le respect de :

votre marque (sa mission, ses valeurs, son positionnement, ses points forts), de vos ressources,

de votre capacité à maintenir le cap tout en répondant aux exigences du court terme, c’est-à-dire votre souplesse.

Ce dernier point est crucial, car tout entreprise à des enjeux de rentabilité sur le court terme. Il est difficile de concentrer ses efforts sur des bénéfices qui seront générés sur le long terme quand on accuse un déficit de rentabilité dans le présent.

C’est pourquoi, il est impératif de penser une stratégie qui donne la direction, les objectifs intermédiaires, et qui permet de s’ancrer dans le présent.

 

6/ Définissez votre plan d’actions

La première phase d’une stratégie est déterminée par un plan d’actions. Il doit prendre effet à l’instant T.  Il dirige l’ensemble des efforts dans la direction souhaitée tout en prenant en compte l’existant et les impératifs du présent.

Gestion stratégique des actions marketing - wwww.marketingconscient.com

Gestion stratégique des actions marketing – www.markertingconscient.com

Dans un plan d’actions qui sert une stratégie, on retrouve quatre catégories d’actions :

1/ L’URGENT : les actions visant à solutionner des points bloquants.

Ex : une boutique e-commerce ne propose que le paiement Paypal. Ceci s’avère être un point bloquant, puisque bon nombre de clients souhaitent régler directement avec leur carte de paiement, et de par ce fait abandonnent le processus d’achat. Ici, ouvrir le paiement à divers modes de règlement, c’est bien gérer un point bloquant.

2/ LE BOOST : toute action visant à booster l’existant dans un court laps de temps. On retrouve dans cette catégorie toutes les actions promotionnelles, les actions de visibilité mais aussi les actions d’optimisation de l’existant qui ne s’inscrivent pas dans le long terme. Ex : campagne promotionnelle sur les réseaux sociaux, ou une meilleure mise en avant des contenus à fort potentiel de conversion, des « call to action », etc.

3/ LE SOIN / MAINTIEN : toute action visant à maintenir la performance d’un site web et qui nécessite un certain temps de développement et/ou de mise en application. Ex : le développement d’un jeu en ligne, d’un test, d’un annuaire, d’un glossaire, etc.

4/ LE DÉVELOPPEMENT : toute action visant à « construire demain », à donner vie à la vision de l’entreprise et avancer vers la destination définie par la stratégie digitale. Exemple : construction d’une stratégie sociale, repositionnement d’image en ligne, projet de refonte profonde d’un site web, etc.

 

Avec ces 6 étapes vous maintenez désormais les clés d’une bonne stratégie digitale. Si toutefois, vous souhaitez être accompagné(e), contactez-nous. Et si vous souhaitez tout simplement nous faire part de votre expérience, c’est avec plaisir que nous lirons votre commentaire.

A très vite.

 

Pour aller plus loin, consultez également notre article : Stratégie digitale : 5 exemples

Les 6 étapes clés d'une stratégie digitale - www.marketingconscient.com

Les 6 étapes clés d’une stratégie digitale – www.marketingconscient.com

Pin It on Pinterest

Share This